Menu
Modèles
Menu

" Des performances jamais vues. "

Il s'agit de la deuxième confrontation entre Walter Röhrl, légende vivante du rallye, et le Porsche Taycan. Juste avant de prendre place à bord, le pilote a l'air aussi tendu que les ingénieurs qui doivent l'accompagner. Cela ne va toutefois pas durer. L'espace Newsroom lève le voile sur ce parcours d'essai exclusif.

Il a déjà pris le volant du nouveau Taycan quelques mois auparavant. Il n'a pourtant fait qu'un petit tour, mais ce dernier a laissé des traces, aussi bien dans l'équipe des concepteurs, qui a écouté religieusement ses conclusions, que chez Walter Röhrl lui-même : " C'est une période passionnante, car le progrès va à une vitesse folle. J'ai hâte de voir ce qui a été fait depuis la dernière fois. "

À peine le convoi a-t-il franchi les portes du Centre de développement Porsche à Weissach que le Taycan noir camouflé s'est déjà volatilisé. Le Cayenne de l'équipe de tournage peine à le suivre et tout le monde comprend instantanément que Walter prend cet essai très au sérieux. Il veut pousser le véhicule dans ses retranchements.

Quelques kilomètres plus loin, nous le retrouvons sur le parking d'une forêt. Il a consenti à faire une pause pour que nous puissions le rattraper. Son regard en dit long.

[+]

Walter Röhrl : " C'est génial, le Taycan se comporte vraiment bien. "

Quelles sont vos premières impressions ?
C'est complètement fou, je n'ai jamais vu de telles performances, y compris quand je faisais du rallye. C'est génial, le Taycan se comporte vraiment bien.

Quelles sont les sensations à bord du Porsche Taycan ?
Je suis agréablement surpris par le fait que l'on ne sent presque plus son poids. Les ingénieurs ont trouvé le bon réglage et ils ont parfaitement exploité le centre de gravité bas. Les sensations de prise de virage et de freinage sont exceptionnelles.

Où l'ADN Porsche transparaît-il le plus ?
Même si je conduisais les yeux bandés, je saurais que je suis à bord d'une Porsche. La pondération et les sensations de direction sont là, et même le freinage, alors qu'il est beaucoup plus difficile à régler du fait de l'association entre récupération d'énergie et freinage traditionnel. On retrouve tous les traits caractéristiques d'une Porsche.

[+]

La légende du rallye ne tarit pas d'éloges sur le nouveau Taycan

Robert Meier, chef de projet du véhicule, et Ingo Albers, responsable du châssis du nouveau Taycan, embrayent sur une discussion avec Walter Röhrl, toujours sur ce même parking. Ils ne sont visiblement pas peu fiers des louanges de la légende du rallye lors de l'interview, mais sont avides de revenir sur le moindre détail. Après la réactivité des freins, ils abordent des thèmes généraux tels que le refroidissement du pack de batteries, les échanges énergétiques destinés à chauffer l'habitacle et la puissance moyenne de dissipation de la chaleur suivant les divers profils de conduite.

Il devient évident que Walter Röhrl est assez critique vis-à-vis de l'électromobilité et qu'il a une foule de questions à poser à l'équipe. Il est agréablement surpris d'obtenir autant de réponses convaincantes bien en amont de la commercialisation et il est largement séduit par le produit, qui en est pourtant encore au stade du développement.

[+]

Le Taycan peut reprendre jusqu'à 100 kilomètres d'autonomie moyennant quatre minutes de recharge

Qu'est-ce qui vous impressionne le plus avec le Taycan ?
Le fait que le bruit du moteur me manque si peu. Je n'aurais jamais cru que l'on pourrait ne pas entendre le moteur sans ressentir un manque. C'est même le contraire, puisque le Taycan se montre agréablement silencieux et cela provoque des sensations très particulières.

Quelle est la principale différence entre le Taycan et un véhicule classique sur le plan des sensations ?
Les performances, indubitablement. Je n'ai jamais eu une telle puissance entre les mains, même à bord des véhicules de rallye les plus indomptables. Cette réactivité immédiate, cette disponibilité spontanée procurent un plaisir toujours renouvelé.

Quand on s'appelle Walter Röhrl, quelle marge de progression voit-on d'ici la version de série ?
Il y a peu de choses à dire sur la voiture elle-même, car elle évolue déjà à un niveau exceptionnel. À mon avis cependant, l'infrastructure mériterait un bon petit coup d'accélérateur. Il faut dire que je m'impatiente vite quand il y a déjà quelqu'un devant moi à la pompe.

Röhrl is happy to hear that the 800-volt architecture of the new Taycan provides him with up to 350kW charging capacity, as electromobility would appeal to him personally too, if he could get 100 kilometres out of a four-minute charge, and so cover long distances without having to stop and charge for hours.

Cet article est paru initialement dans le http://newsroom.porsche.com, le 14/01/2019.

Porsche Le mythe Porsche à l'ère de l'électromobilité.
Le mythe Porsche à l'ère de l'électromobilité.
Desert Testing
Assembly
Porsche « Le Taycan deviendra une icône. »
« Le Taycan deviendra une icône. »