Menu
Modèles
Menu
Porsche - Bangkok. Ville branchée.

Bangkok. Ville branchée.

[+]

« Au début, j’étais sceptique, mais le Taycan est une authentique Porsche. »
Sihabutr « Tenn » XOOMSAI

Bangkok et Porsche : un mélange contagieux, inspirant, qui sonne comme une évidence. Sihabutr Xoomsai en est la parfaite illustration. Depuis quatre ans, ce cinéaste et journaliste, connu sous le nom de Tenn, organise une fois par an le plus grand rassemblement d’amateurs de Porsche de toute l’Asie du Sud-Est baptisé « Das Treffen », l’événement est aujourd’hui incontournable dans la région. En décembre 2019, le Taycan Turbo faisait halte dans la ville. Tenn et le Taycan à Bangkok : une rencontre électrisante.

Bangkok est là, bruyante, colorée, terriblement Rock around the Clock, mais c’est très poliment que nous nous saluons sur le pas de la porte : Bonjour ! Sihabutr Xoomsai nous dévisage à travers ses drôles de lunettes, lisse brièvement ses cheveux, presque gêné, puis nous invite à franchir le seuil d’un large geste : « Entrez, vous voulez boire quelque chose ? » Le maître des lieux aime visiblement l’art et l’architecture, il cultive une mâle décontraction empreinte d’un dilettantisme sophistiqué. Avec ses éléments de verre, ses structures d’acier et ses murs de brique brute, la maison de « Tenn », comme ses amis, collègues et associés aiment à surnommer le cinéaste et journaliste, pourrait aussi bien être perchée sur les collines d’Hollywood.

[+]

Entre tradition et modernité
Le Porsche Taycan Turbo 100 % électrique devant le café de Norasingha au palais Phaya Thaï.

[+]

Amour inconditionnel
Avec son puissant moteur de 3,2 litres à double allumage et faible course, la Porsche 911 à empattement court (Short Wheel Base) est la classique préférée de Tenn au quotidien.

Le regard en coin que nous jetons au passage dans le garage ouvert n’échappe pas à l’attention de notre hôte. Amusé, il s’arrête et s’adosse nonchalamment au mur, les bras croisés. « Comme vous pouvez le constater, j’ai un faible pour Porsche ». Il rit : « En ce moment, j’ai quelques modèles appartenant à des amis, la 993 GT2 jaune par exemple. Mais la 911 Short Wheel Base est à moi, tout comme la 997 Carrera S. Sinon, ça tourne beaucoup ici. » Tenn fait quelques pas et nous désigne la 930 argentée qui trône dans le salon, acheminée par un monte-charge depuis l’entrée vers sa vitrine de verre. « Ma femme a mis du temps à s’y faire, mais aujourd’hui, je lave mes voitures dans le salon. » Tenn nous lance un clin d’œil malicieux. « Je dois être fou. » Non, pas vraiment.

Son histoire, loin d’être folle, s’inscrit dans une certaine logique. Né à Bangkok en août 1970, il fait ses études secondaires aux États-Unis, avant d’y étudier le cinéma. Il est en vacances à Bangkok – il a alors à peine 20 ans – lorsqu’un ami de son père leur rend visite au volant d’une magnifique Porsche 911 Carrera. Couleur : Améthyste métallisé. Millésime : 1991. Tenn se souvient de chaque détail. « À un moment, il m’a lancé la clé de sa Porsche et s’est écrié : ‹Pourquoi tu n’irais pas nous chercher une petite bière ?› Je n’en croyais pas mes oreilles. Je me suis empressé de filer avant qu’il ne se ravise. Quand je suis arrivé au magasin, je me suis rendu compte que je n’avais pas d’argent sur moi. J’ai dû refaire le trajet. » Ennuyeux, ironise Tenn. « Je n’ai rien oublié. Le son. Les sensations. J’ai alors compris une chose : l’esprit Porsche n’est pas synonyme d’exclusion. Un amateur de la marque a envie de partager son enthousiasme. Porsche, ça réunit les gens. »

Il marque une pause, plongé dans d’heureux souvenirs. Puis il se frappe les cuisses des deux mains et bondit sur ses pieds : « On y va ? J’ai vraiment hâte de voir ça. » La raison de cette impatience se trouve en bas, devant l’entrée. Blanc, électrique, puissant : le Taycan. Cette virée sera bien sûr un moment de partage. Tenn découvrira le Taycan, et nous Bangkok : un échange de bon aloi.

[+]

Bangkok après minuit
Souverain, le Taycan Turbo sillonne les rues scintillantes de la capitale.

Tumultueuse, déroutante et exaltante : la métropole du Sud-Est asiatique nous submerge de sensations fortes. De vieux temples s’épanouissent tels des fleurs rares entre béton et asphalte, des ruelles de maisons à un étage aux façades de stuc délabrées se pressent autour des gratte-ciel modernes, les odeurs et les couleurs d’une intensité psychédélique nous plongent dans un véritable tourbillon. La Porsche électrique semble rapidement s’acclimater à cette ville sauvage. Mue par son étourdissante puissance électrique, elle se jette avec désinvolture dans la mêlée, se joue des pièges de la circulation urbaine et s’adapte avec brio à chaque situation : freinage ultra-performant, maniement précis et maintien latéral irréprochable malgré la force fulgurante des moteurs électriques. Tenn est de plus en plus enthousiaste : « J’étais sceptique, mais je dois avouer : c’est une authentique Porsche. Design, tableau de bord, instruments, sensations : une Porsche sans concession, avec des performances époustouflantes ! » Puis il se lance dans les calculs : « Le Taycan est parfait pour Bangkok. Avec une batterie pleine, je pourrais conduire toute une semaine avant de penser à la recharge. »

[+]

Arc de triomphe façon pagode
Le Taycan contourne le rond-point avec la désinvolture d’une voiture de sport.

La 911 SWB blanche et la 993 GT2 jaune, qui naviguent en permanence dans cet océan coloré de lumières et s’essoufflent un peu à suivre le rythme effréné de la métropole, font entendre leur voix. « Hé », grommellent-elles avec leurs boxers haletants et leurs turbocompresseurs sifflants : « Dès que tu sortiras de la ville pour retrouver la poussière des routes conduisant vers le nord ou le sud, ta machine électrique n’aura aucune chance face à nos moteurs rugissants. Les routes thaïlandaises sont bonnes, mais tu auras du mal à trouver un point de recharge partout... » Tenn fait la sourde oreille. Il réfléchit. « Trouver de nouvelles voies, tout redécouvrir, tout recommencer : c’est là toute la magie de la voiture électrique. Techno plutôt que rock’n’roll, mais avec le même punch. Et la même force d’émotion. Je suis fan. »

Porsche - Bangkok. Ville branchée.Porsche - Bangkok. Ville branchée.Porsche - Bangkok. Ville branchée.

Une Porsche au salon
C’est au volant de cette Porsche 911 Turbo 3,3 litres de 1986, modifiée dans les règles de l’art, que Tenn aime parcourir de longues distances jusqu’en Malaisie.

Subjugués par Bangkok, nous poursuivons notre route. La voiture blanche file dans un murmure, voguant à travers le crépuscule et s’enfonçant dans la ville brillamment éclairée. Elle se mue parfois en flèche d’énergie incandescente pour un court sprint, laissant Tenn sans voix : « La voiture s’accorde si bien à cette ville de contrastes, qui oscille entre temples traditionnels et modernité implacable. Comme elle, le Taycan suscite un incroyable mélange de sentiments familiers et d’inspiration nouvelle. » Tenn plisse un instant les yeux, semblant vouloir chasser une autre image : « Autrefois, lorsque nous tournions des vidéos, Bangkok était à nous dès trois ou quatre heures du matin. Aujourd’hui, c’est différent. Bangkok ne dort jamais. Toujours sur le qui-vive, jamais fatiguée. Comme le Taycan. »

[+]

Art urbain
Depuis les éditions 2013 et 2016 du festival de street art Bukruk, les murs de la ville ont pris des couleurs.

[+]

« Das Treffen » 2019

Un millier de visiteurs et 380 modèles de la marque : « Das Treffen 4 », qui a eu lieu il y a quelques semaines à Bangkok, a su garder son caractère familial malgré son succès grandissant. Tenn, l’organisateur de l’événement, entend le faire encore grandir : « Il y a de nombreuses Porsche en Thaïlande, en Malaisie et à Singapour. Autant de nouveaux liens d’amitié à nouer. »

Texte Ben Winter
Photos Stefan Bogner